Comment faire pour détecter une phobie ?

Les phobies sont des peurs irrationnelles et persistantes concentrées sur certains objets de l’environnement, généralement des choses vivantes. Les phobies sont spécifiques à un objet et elles ont tendance à se concentrer sur des choses qui sont généralement considérées comme modérément, sinon profondément désagréables, même pour ceux qui n’ont pas de phobies. Bon nombre des symptômes des phobies sont très semblables à ceux d’autres troubles mentaux ainsi qu’à ceux des maladies physiques. Il existe plusieurs types de phobies mais ces 3 là reviennent souvent à savoir : la phobie spécifique, la phobie sociale et l’agoraphobie. Chaque type de phobie a ses propres critères diagnostiques.

L’agoraphobie

La personne éprouve de l’anxiété à l’idée d’être piégée dans des endroits ou des situations qui pourraient être difficiles ou embarrassantes ou qui pourraient déclencher une crise de panique.

Les situations sont évitées ou endurées avec une grande détresse ou anxiété à l’idée d’avoir une crise de panique. L’évitement n’est pas causé par un autre trouble comme la phobie sociale, une phobie particulière, un trouble obsessionnel-compulsif, le syndrome de stress post-traumatique ou l’anxiété de séparation.

Phobie spécifique

Pour qu’une phobie spécifique soit diagnostiquée, il faut identifier un ou plusieurs objets ou situations comme étant la cause de la peur. Les personnes atteintes de phobies spécifiques ont souvent d’autres troubles anxieux, ce qui rend difficile la détermination précise du diagnostic.

La personne éprouve une peur excessive ou irrationnelle d’un objet ou d’une situation spécifique.

L’exposition à l’objet ou à la situation provoque une réaction d’anxiété immédiate ou une crise de panique. L’évitement, l’anxiété anticipée ou la détresse pendant l’exposition à l’objet ou à la situation redoutée nuisent à la capacité de la personne de fonctionner dans ses activités quotidiennes normales. Pour donner un exemple concret de cela, on peut citer ici la stomatophobie  qui se déclenche rien qu’en pensant à un dentiste.

Phobie sociale

La phobie sociale est une phobie de l’interaction avec des étrangers dans des situations sociales. La phobie sociale peut ne se rapporter qu’à un seul type de situation, ou elle peut être généralisée pour inclure tous les milieux sociaux ou la plupart. Les symptômes d’une phobie sociale grave sont souvent très semblables à ceux de l‘agoraphobie. La différence réside dans la cause exacte de la peur.

La personne craint ou est anxieuse à l’idée d’éprouver de l’embarras public ou de l’humiliation dans des situations sociales. Se retrouver dans de telles situations crée une anxiété intense et peut-être une crise de panique. Cet état perturbe leur capacité de fonctionner au travail ou à l’école et les pousse à se retirer des activités sociales et/ou des relations, ou le fait qu’ils aient la phobie leur cause de la détresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *