Tout savoir sur l’hypocondrie et comment le traiter

Un hypocondriaque est une personne qui vit dans la crainte d’avoir une maladie grave, non diagnostiquée, et ce, même si les tests montrent qu’elle ne présente aucun problème. Les hypocondriaques ressentent une anxiété extrême en raison des réactions corporelles que la plupart des gens tiennent pour naturels. Par exemple, ils peuvent être convaincus que quelque chose d’aussi simple qu’un éternuement est le signe d’une maladie incurable. Et, comme d’autres phobies, l’hypocondrie peut nuire à la qualité de vie d’une personne.

Symptômes

D’une manière générale, l’hypocondrie implique l’idée que vous êtes gravement malade en raison de sensations corporelles normales ou de signes mineurs. Plus précisément, les signes et symptômes peuvent inclure :

Inquiétude extrême à l’idée d’avoir ou d’attraper une maladie grave.

Inquiétude persistante en dépit d’une évaluation médicale appropriée et d’une réassurance.

La durée de la perturbation est d’au moins six mois.

Les symptômes physiques ne sont pas présents ou, s’ils le sont, ne sont que légers.

Si une autre maladie est présente, ou s’il y a un risque de développer une maladie physique, l’inquiétude d’un hypocondriaque est disproportionnée.

Niveau élevé d’anxiété et d’inquiétude quant à l’état de santé personnel.

Vérification répétitive du corps pour déceler les symptômes d’une condition médicale présumée.

Comportements excessifs liés à la santé – en évitant les rendez-vous chez le médecin.

Plusieurs tests médicaux, souvent pour la même condition présumée.

Traitements

Souvent, lorsqu’une personne court chez son médecin à répétition au premier signe d’un symptôme mineur, son médecin ne la prend pas au sérieux et peut la considérer comme une patiente difficile plutôt que comme une personne qui se préoccupe sincèrement de sa santé. Pire encore, certains médecins profiteront des craintes de la personne et peuvent faire des tests inutiles pour apaiser le patient. Voici les meilleures solutions:

Auto-assistance

Apprentissage des techniques de gestion du stress et de relaxation

Éviter de faire des recherches en ligne pour trouver la signification possible de vos symptômes

Se concentrer sur des activités extérieures comme un passe-temps que vous aimez ou un travail bénévole qui vous passionne.

Éviter l’alcool et les drogues récréatives, qui peuvent augmenter l’anxiété

Travailler à reconnaître que les signes physiques que vous ressentez ne sont pas le symptôme de quelque chose de menaçant, mais sont en fait des sensations corporelles normales.

Thérapie cognitive-comportementale

Il est conçu pour vous aider à reconnaître et à arrêter les comportements qui sont liés à votre anxiété. Parfois, cela inclut la thérapie de l’exposition : affronter directement ses peurs et apprendre à y faire face. Si quelqu’un ne veut pas aller à l’hôpital parce qu’il a peur d’attraper un cancer, il faut l’y emmener. Les patients ont généralement besoin d’environ 16 à 20 séances pour voir une différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *