Quand commencer à s’inquiéter à propos d’une phobie ?

Vivre avec une phobie peut être difficile. Même si l’objet ou la situation que vous craignez n’apparaît pas régulièrement dans votre vie quotidienne, vous constaterez peut-être que vous passez beaucoup de temps à vous inquiéter de son apparition ou à chercher comment l’éviter. En fait, par définition, une phobie est quelque chose qui interfère avec votre vie et peut avoir un réel impact sur votre quotidien et la qualité générale de votre vie. Et c’est ce qui est inquiétant.

Voici ce que la phobie vous inflige.

Limitation de la vie et anxiété grave

L’un des principaux critères pour diagnostiquer une phobie est qu’elle est de nature à limiter la vie. Selon la nature de votre phobie, vous pourriez trouver difficile de faire des courses, de sortir avec des amis ou même de vous rendre au travail tous les jours. En d’autres termes, une phobie particulière peut nuire considérablement à votre éducation, à votre carrière et à votre qualité de vie en général.

Embarras

Les phobies peuvent créer des situations embarrassantes et gênantes. Par exemple, comment expliquez-vous à votre meilleure amie que vous ne pourriez jamais lui rendre visite chez elle parce qu’elle possède un chat? Comment refuser un voyage à Bora-bora avec votre partenaire parce que vous ne pouvez pas vous résoudre à prendre l’avion ? La phobie sociale peut être particulièrement difficile à gérer parce que la peur sous-jacente est l’humiliation. Avoir une réaction phobique peut vous mettre mal à l’aise, ce qui ne fait souvent que renforcer la peur persistante.

Impuissance face à la situation

L’impuissance peut apparaître lorsque vous réalisez que votre phobie a affecté plusieurs ou même tous les aspects de votre vie, comme votre travail, votre vie sociale et votre bonheur général. Vous sentez peut-être que vous ne pouvez rien faire pour guérir. Vous pouvez supposer que vous aurez toujours votre phobie. Vous souhaiterez peut-être que les choses soient différentes, mais vous avez l’impression qu’elles ne le seront jamais.

Sentiment de perte de contrôle

L’une des pires composantes émotionnelles d’une phobie est peut-être le sentiment d’incontrôlabilité. Vous pouvez comprendre que votre phobie est irrationnelle et/ou excessive, mais peu importe à quel point vous essayez, vous ne pouvez pas la maîtriser. Vous n’êtes pas seul si vous passez du temps à penser à ce que serait votre vie si vous pouviez simplement vivre au quotidien sans la peur d’entrer en contact avec cet objet ou cette situation spécifique.

Isolement

Les limites associées aux phobies peuvent vous faire vivre l’isolement social. Vous vous demandez peut-être pourquoi vous n’êtes pas comme tout le monde. Cela peut affecter vos relations avec votre famille et vos amis, ce qui peut contribuer à vous rendre reclus et déprimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *