Tout ce qu’il faut savoir sur les phobies spécifiques

La phobie est un trouble caractérisé par la peur irrationnelle provoquée par l’exposition à une situation. Il faut avouer que la victime souffre et a du mal à affronter cette angoisse, cela devient un handicap à vie si sa phobie est très courante dans l’environnement qui l’entoure. La phobie se divise en plusieurs catégories, dont la phobie spécifique en fait partie. Voici tous les détails qu’il faut savoir à ce sujet.

Qu’est-ce que la phobie spécifique ?

La phobie spécifique est causée par une situation très particulière. Elle se caractérise par la peur intense et durable durant la confrontation à des objets précis et délimités. Le taux d’intensité de cette peur varie en fonction de l’individu et surtout de la distance avec l’objet redouté. Être confronté à sa plus grande peur entraine parfois une attaque de panique. Pour éviter d’être exposée à ce genre de problème, la victime cherche tous les moyens pour s’éloigner des détails qui provoquent sa crainte. Selon les sondages, un dixième de la population dans le monde entier souffre de phobies spécifiques, et la plupart sont des femmes. Elles se développent dès le plus jeune âge suite à un choc émotionnel ou un stress. Cette situation évolue petit à petit en fonction de l’âge de la personne phobique.

Les symptômes de cette forme d’anxiété

Les réactions se déclenchent instantanément dès la confrontation aux objets de sa phobie. Pour cela, la personne pourra paniquer à cause de la situation. Les enfants l’expriment par le pleur, la colère, des figements ou encore des agrippements. Il arrive également que l’anxiété commence quand le sujet envisage un contact avec l’objet en question. La crise phobique est aussi provoquée rien qu’en entendant une autre personne mentionner la présence d’une situation dérangeante. Il existe de nombreux symptômes qui sont très courants. Premièrement, elle se caractérise par l’accélération des battements du cœur. Par la suite, la personne a une bouffée de chaleur et des frissons. En outre, il arrive qu’elle ait une sensation d’étourdissement qui peut souvent entrainer un évanouissement. Il est également à noter que les tremblements, les picotements sur la peau ainsi que les douleurs musculaires sont très fréquents.

Le traitement de la phobie spécifique

Le traitement de la phobie spécifique dépend entièrement de son intensité. Pour rendre service aux individus concernés, il est préférable de commencer par leur conseiller de suivre des thérapies comportementales. Celles-ci les aident à faire disparaitre leur peur et à les confronter. Cette solution permet d’exposer la personne phobique à l’objet incriminé et de se débarrasser des conduites d’évitement. Il est vrai que cette issue est très redoutée par les patients, cependant, elle est efficace. Il serait tout de même préférable d’avoir la présence d’un thérapeute pour qu’ils puissent s’habituer petit à petit à cet exercice. Une fois qu’une évolution se fait ressentir, il doit être exposé seul face à la situation dérangeante pour voir le résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *